Soud Laurenta Gbagba: Fatou Bensouda, nepolapitelný státní zástupce ICC

0 93

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), l’une des femmes les plus influentes du monde, a créé à nouveau la polémique en faisant appel de l’acquittement de l’Ivoirien Laurent Gbagbo, le 16 septembre dernier. La Gambienne – dont le mandat touche à sa fin – joue là son crédit.

Fatou Bensouda est injoignable. Il ne lui reste plus que quelques heures pour faire appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo, et il est impossible de l’avoir au téléphone. Des interlocuteurs réguliers insistent, des contacts importants s’obstinent, en vain. Le moment est pourtant capital. En janvier, l’accusation a essuyé un véritable camouflet avec la relaxe de l’ancien président ivoirien avant même la fin des audiences.

Il y va de l’avenir du procès le plus emblématique de la Cour pénale internationale (CPI). À Bruxelles, Laurent Gbagbo est en alerte ; à Abidjan, ses partisans sont pleins d’espoir, et les victimes, remplies d’appréhension. Mais à La Haye, Fatou Bensouda est introuvable. Où est donc passée Mme la procureure générale ? « Elle est partie en retraite », répond l’un de ses collaborateurs. Simple esquive ou vrai besoin de solitude ? Il n’est pas aisé d’être l’une des femmes les plus influentes du monde.

Vlivný a pozorovaný

Finalement, à la toute dernière minute le 16 septembre, Fatou Bensouda a annoncé qu’elle ne rendait pas les armes, et la candidature de Laurent Gbagbo à l’élection présidentielle ivoirienne, prévue dans treize mois, semble désormais improbable. « Cette décision ne nous surprend pas. Nous aurions espéré qu’enfin cette dame fasse du droit et non de la politique. Mais décidément, elle est le bras armé des grandes puissances qui s’acharnent contre Laurent Gbagbo », réagit un des plus proches camarades de l’accusé. Témoins incohérents, preuves faibles, dossier léger… Les reproches concernant cette interminable saga judiciaire sont légion.

PLNĚM SVŮJ MANDÁT V JAKÉKOLI NEZÁVISLOSTI A NEZÁVISLOSTI

« Je remplis mon mandat en toute indépendance et impartialité », répond simplement Fatou Bensouda. Aux tonitruantes déclarations médiatiques, elle préfère les ardus communiqués juridiques. Elle qui compte parmi les femmes africaines les plus observées reste insaisissable – invisible, lui reprochent certains. Retranchée derrière les murs vitrés de son bureau de La Haye, elle frise parfois la paranoïa.

"Z malého potěru"

Ona to ví: v posledních letech počet nepřátel neustále rostl. Existují podezřelí zločinci, z nichž je dravá protivnice, ale nyní také někteří zklamaní aktivisté za lidská práva z osmi let v čele kanceláře ICC.

Jean-Pierre Bemba ? Acquitté définitivement. Les Kényans Uhuru Kenyatta et William Ruto ? Non-lieu. Aucun des plus célèbres prisonniers de la juridiction internationale n’a été confondu. Un bilan bien maigre que les condamnations des Congolais Thomas Lubanga et Germain Katanga ou du Malien Ahmad al-Faqi Al-Mahdi pour crimes de guerre ont du mal à redorer. « C’est du menu fretin », juge un avocat pénaliste habitué des couloirs de la Cour.

Naděje

C’est qu’en 2011, lors de son élection, cette femme de 50 ans suscite des attentes immenses. L’ancienne ministre de la Justice du président Yahya Jammeh succède au controversé Luis Moreno Ocampo, dont elle a été l’adjointe. À l’époque, le premier procureur général de la Cour est accusé d’être plus shérif que juriste, plus politique qu’indépendant. De plus en plus de pays africains s’inquiètent que seuls de hauts responsables du continent soient visés par une institution dont ne sont membres ni les États-Unis, ni la Russie, ni la Chine.

AŽ JAK JSEM SKUTEČNĚ, ROZVOJEM MŮJ TELO A JSEM DOSTANETE SPRAVODLIVOST PRO VICTIMS ATROCITIES. Je to moje povinnost

Dnes se gambijská žena pyšní na zahájení předběžného vyšetřování zločinů spáchaných v Gruzii v roce 2008 a zahájení předběžného vyšetřování v Palestině, na Ukrajině a v Barmě.

Tributaire des États parties

« C’est une femme à l’écoute des victimes, chaleureuse et empathique », estime le responsable d’une organisation de défense des droits de l’homme. « Tant que je serai procureure je me dévouerai corps et âme pour obtenir justice pour les victimes d’atrocités. C’est mon devoir », explique-t-elle.

Fatou Bensouda si však pravidelně připomíná nedostatek zdrojů, kterým čelí. Bez vlastních policejních sil je zcela závislá na dobré vůli smluvních států. V čele týmu patnácti lidí, se kterými se potýkají boje o vliv, je také obětí těžkosti stroje CPI. „Není to dokonalé, ale bez něj by to byla beztrestnost,“ řekl u soudu právník.

La tâche serait-elle simplement trop lourde ? Avec le procès Gbagbo, la CPI joue plus que sa réputation : c’est sa survie en l’état qui est en question. Peu de chance néanmoins que Fatou Bensouda en voie l’issue.

Očekává se, že odvolací komora nerozhodne na dlouhé měsíce a její nástupce bude zvolen příští červen. Co udělá státní zástupce dále? Někteří mu propůjčují politické ambice na kontinentu. Když se jí zeptá, její pohled neodejde, ale mlčí. Vytrvalý a nepolapitelný.

zdroj: https: //www.jeuneafrique.com/mag/832652/societe/proces-de-laurent-gbagbo-fatou-bensouda-linsaisissable-procureure-de-la-cpi/

Zanechat komentář