Inde: La CE appelle les responsables de sociétés de médias sociaux à contribuer au respect des normes d'un sondage | Inde Nouvelles

NEW DELHI: La Commission électorale a appelé mardi les chefs de pays de toutes les principales plates-formes de médias sociaux – Facebook (également propriétaire de Whatsapp), Twitter, Google, ShareChat et TikTok – afin de partager les dernières informations sur les systèmes proposés ou en cours d'utilisation déjà mis en place pour signaler et éliminer les campagnes électorales qui violent les lois ainsi que le code de conduite type.

L'Association indienne pour l'Internet et le mobile (IAMAI) enverra également un haut responsable à la réunion de mardi avec la Commission plénière composée du commissaire en chef des élections, Sunil Arora, et des commissaires aux élections, Ashok Lavasa et Sushil Chandra.

Des sources à la Commission ont déclaré que les délibérations avaient pour objet d'étudier les propositions formulées par les entreprises de médias sociaux pour mettre en œuvre l'engagement pris par elles l'année dernière auprès d'EC d'aider le bureau de vote à surveiller et à réprimer la campagne et les publications. leur plate-forme qui violent les lois indiennes, y compris la loi sur la représentation du peuple, ainsi qu'un code de conduite type. Les engagements concernaient la nomination d’officiers de règlement des griefs avec lesquels EC peut assurer la liaison avec des postes de contrôle illégaux qui ont ensuite été démobilisés. En outre, ils s'étaient engagés à nommer des vérificateurs de faits pour analyser et éliminer les fausses nouvelles, les faux comptes, les publications abusives et les spams.

Le troisième engagement avait trait à la transparence de la publicité, aux termes duquel ils révéleraient les dépenses des campagnes de sondage pour aider EC à comptabiliser la même chose dans les dépenses de scrutin des candidats. Toutes les publicités payées sur les médias sociaux doivent être déclarées comme telles. Un autre engagement pris par les géants des médias sociaux consiste à faire en sorte que chaque annonce sur leur plate-forme soit préalablement certifiée par le comité de certification des médias avant d'être téléchargée.

C'est la première fois que la Commission au complet rencontrera les chefs de pays de toutes les entreprises de médias sociaux.

Tento článek se objevil jako první (v angličtině) ČASY INDIE